Un petit bilan?

Hello!

Ohlala un fantôme vous devez vous dire!!! Je reprend le chemin du blog, aujourd’hui j’avais envie d’écrire (et j’adore insta mais on est un peu limité sur le nombre de caractères!)

Je voulais faire un bilan de ces deux dernières années, et quoi de mieux que le jour de mon anniversaire pour revenir?

il y a 2 ans je fêtais mes 30 ans, un super anniversaire : thème Harry Potter, mes meilleures amies, des petits fours, un peu (beaucoup) d’alcool, et … une remise en question de ma part

En fait certains font une crise de la quarantaine, moi j’ai fait une crise de la trentaine!!

J’ai remis en question ma vie, mon couple, mon mariage, tout ce que j’avais fait entre mes 23 ans et mes 30 ans, 7 ans de ma vie où j’ai fait semblant : semblant d’aller bien, semblant d’être heureuse, semblant d’être amoureuse aussi… J’ai fermé ma bouche sur des trucs qui m’ont fait très mal au cœur, parce que je ne me pensais pas légitime a dire quoique ce soit, j’ai construit des façades, j’ai monté un personnage « parfait » durant 7 ans, où malgré les séquelles de ce que j’avais subi je m’interdisais de craquer plus que ce qui était « autorisé », en gros quand je sentais que je faisais « ch*** » : je la fermais, je me suis reconstruite toute seule, toute seule parce que j’avais l’impression que personne ne pourrait (et ne peut encore aujourd’hui) comprendre vraiment ce que j’ai vécu de 2007 à 2011 (désolée si ma famille lit ce texte mais aujourd’hui j’ai décidé de ne pas me censurer : c’est ce que je ressent, c’est tout)

Je ne dis pas que personnes n’a été là, durant ces 7 années j’ai rencontré des gens formidables, je me suis fait des amies qui si je les perdaient aujourd’hui, je serais dévastée. J’ai ouvert ce blog, je me suis fait d’autres amies, j’ai rencontré des gens vraiment adorables, certains ne me connaissent pas vraiment, d’autres découvrent petit à petit la vraie Angélique, et d’autres me connaissent un peu plus (promis ils se reconnaitront).

Cette façade que j’ai construit durant ces 7 années, cette façade de personne « respectable », « parfaite », avec certains goûts (vestimentaires, musicaux, ou autres), durant 7 ans je l’ai façonnée, pierre après pierre, coup de mortier après coup de mortier, ravalant mes larmes parfois, riant au éclats pour cacher une blessure…

Et puis j’ai eu 30 ans… Et là dans ma tête j’ai eu cette phrase : « purée, 30 ans, finis l’insouciance de la vingtaine! maintenant tu dois être une vraie adulte! t’as 30 ans! » sauf qu’une autre phrase me disait « mais adulte tu l’es depuis tes 12 ans.. depuis tes 12 ans tu joues à l’adulte! depuis tes 23 ans tu joues à la « vraie » adulte, et si tes 30 ans c’était l’occasion de te débarrasser du carcan que tu t’es imposé? »

Alors j’ai tout remis en question, doucement d’abord, dans ma tête, en premier, qu’est-ce que j’avais fait de ces 7 dernières années? est-ce que j’étais heureuse? étais-je encore amoureuse? L’avais-je été seulement un seul jour de mon mari? étais-ce la vie que je voulais?

Les réponses étaient : 2 enfants, non, non, non, non, non, non, non…..

Alors j’ai pris les choses en mains, j’ai pris une des décisions les plus dures de ma vie en tant que croyante : j’ai divorcé, après m’être rendue compte que je m’étais menti à moi-même et aux autres durant 6 ans et demi : je n’avais jamais vraiment aimé mon ex mari (oui je sais c’est triste, et oui c’est l’heure du bilan), je me suis mariée car c’est ce que je pensais devoir faire après avoir eu un enfant avec lui au regard de ce que je croyais à l’époque, je suis restée car il y avait les enfants et car je voulais prouver à mon entourage qu’ils avaient tords que nous étions heureux (spoiler alert : c’était pas vrai) (spoiler alert 2 : ça vous donne une idée du caractère de merde que je peux avoir… oui je suis cette fille qui est restée mariée par esprit de contradiction…. têtue moi? naaaaan)

J’ai divorcé, ça a été dur, oh pas comme vous le pensez : j’étais tout à fait en accord avec ma décision, je n’ai jamais versé une seule larme sur ce mariage, je n’ai jamais regretté mon divorce (en revanche j’ai pleuré d’avoir été si entêtée et il faut le dire un peu con sur les bords), ça a été dur, dur de retourner chez sa mère, dur de se retrouver seule avec ses enfants, ça à été dur…

=> retourner chez ses parents à 30 ans

Mais en même temps ça a été bénéfique, je me suis séparée en mai 2019, en juillet j’emménageais avec mes enfants dans mon appartement… 6 mois, je suis restée 6 mois seule avec mes petits, 6 mois où 1 week-end sur 2, et 2 jours par semaine 1 semaine sur 2 je me retrouvais seule, seule avec moi-même… j’ai appris durant ces 6 mois à pensé à moi, à briser les façades que j’avais construites, à montrer qui j’étais (ça en a choqué plus d’un au départ…), à prendre soin de moi pour de vrai et pas par « obligation », j’ai remis en question certaines choses (ma foi notamment), bref je suis sortie de ma forteresse…

En janvier de cette année j’ai rencontré celui que je nomme pudiquement « l’amoureux » sur les réseaux sociaux, là j’ai découvert ce que c’était que d’être amoureuse, comme une ado, comme une adulte, j’ai découvert les papillons dans le ventre, les gestes doux, les câlins (ouais c’était une découverte), ce fil invisible qui nous relie même quand on est pas ensemble, j’ai découvert qu’un couple ce n’était de s’engueuler tout le temps, que parfois ça coule de source (et je sais que c’est le début! des engueulades on en aura j’en suis consciente!), j’ai découvert ce que c’est que d’être aimée, genre vraiment aimée… J’ai découvert que refaire sa vie après un divorce ça peut être difficile, mais aussi facile… J’ai découvert un homme qui a pris tout le package sans se poser de question, lui le célibataire qui n’avais jamais eu d’enfant, s’occupe des miens comme si c’était les siens, les aimes tout pareil… En janvier j’ai découvert ce que c’était que d’aimer et d’être aimée… Etre aimée avec sa folie (douce), ses goûts musicaux (éclectiques : passer de Korn à Jean-Jacques Goldman avec un crochet par chopin ou Sydney Bechet!), ses goût vestimentaires (de vieux), son âme (de vieille), son côté madame je sais tout (agaçant), son pessimisme (alors que lui est toujours optimiste), sa tendance a sortir ses sentiments comme une cascade (alors qu’il garde tout), le respect envers ma personne, mes idées, moi… Etre aimée pour de vrai même dans les moments où la vie ne nous épargne pas

2020 ne nous a pas épargnés (je n’en dirais pas plus car cela reste de l’ordre du privé), notre première année de couple a été jalonnée par les embûches, les nids de poules, et autre pièges à ours de la vie… Mais 2020 malgré tout, malgré tout ce qui s’est passée à été pour moi (avec beaucoup beaucoup beaucoup de recul), l’année où je suis en accord avec moi, certes je ne vais plus à l’église (ouais ma foi a été un dommage collatéral…), certes je ne travaille pas (quoique 2 enfants? je reprends le blog promis!), certes tout n’est pas parfait (mais aucune vie ne l’ai, j’ai mis 9 ans et demi à le comprendre), mais aujourd’hui, à 32 ans je me sens bien, je me sens en accord avec moi et mes convictions, avec qui je suis vraiment… J’ai encore du chemin à faire sur certaines choses, des choses à régler pour que mon passé n’interfère plus dans ma vie d’aujourd’hui par exemple mais les murs tombent et ça fait du bien!

Sur ce je vous laisse! le blog reprends du service, je vais essayer de revenir plus souvent ici, avec des sujets qui me touchent, on parleras peut-être moins de ce que je parlait avant (je n’allaite plus et je pense avoir fait le tour du sujet, je n’ai plus de bébés pour l’instant, mes enfants grandissent…), on parleras sûrement un peu de ma vie de maman solo (plus si solo que ça), de féminisme, quelques partenariats, et puis non en fait je parlerait de ce qui me touche selon ce que j’ai envie!

XOXO

Angèle

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Blanc dit :

    Je suis heureuse de te vois aussi bien tu sais on le savait très bien que tu faisais ce mariage par esprit de contradiction lol on a râler mais on a respecter ton choix juste inquiets pour toi par moment on t aime ma chérie avec tes contradictions tes sautes d humeurs tes fous rires tu es ce que tu es et on t aime comme tu es je regrette tellement de choses de ne pas avoir vu certaines choses d avoir accepter qu on me sorte de ta vie mais tu as rebondis a tout cela et je suis fière de la femme que tu es.. ma fille .. ❤❤❤

    J'aime

  2. MadameLavande dit :

    Ravie de te retrouver, et de te retrouver si épanouie !

    Aimé par 1 personne

  3. Steph dit :

    J’ai tout lus soit fière de moi !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s